Quelles causes et conséquences des feux de forêts en Gironde ?

19 juillet 2022

Quelles causes et conséquences des feux de forêts en Gironde ?

Ce Mardi 12 juillet, à la Teste-de-Buch, un feu sauvage s’est déclaré sur la piste 214, une route traversant la forêt pour rejoindre la plage. Depuis, à cause de vents violents, les flammes se sont propagées dans le bassin d’Arcachon. L’évolution du feu est visible depuis la Dune du Pyla. Des milliers d’hectares de forêt ont péri dans cet incendie. Plus de 10 000 habitants locaux et vacanciers ont dû être déplacés par mesure de sécurité. Les animaux du zoo d’Arcachon ont aussi dû être déplacés vers le zoo de Bordeaux-Pessac. Une dizaine d’entre eux n’ont pas survécu aux fortes chaleurs et au stress résultant de l’incendie. Aujourd’hui encore, le feu se propage. La fumée atteint rapidement Bordeaux et a plongé une partie du sud-ouest dans un brouillard de fumée durant le week-end.

Chaque été, l’histoire se répète à différents endroits dans le monde. En 2020, c’était l’Australie qui était frappée par de terribles incendies sauvages, mettant des semaines à se tirer des flammes. En 2021, c’est Lytton, une ville du Canada, qui était touchée par une vague de chaleur historique, engendrant un feu de forêt brûlant près de 700.000 hectares de forêt, soit la superficie de la ville de Toronto.

Parmi tous les feux de forêt, seuls 10% seraient d’origine naturelle : ils surviennent généralement après une frappe de foudre ou d’orages secs. Il n’y a pas grand chose à faire pour pallier ça, si ce n’est débroussailler régulièrement les espaces verts pour limiter la propagation du feu. 

Près d’une fois sur deux, les feux de forêt résultent de l’imprudence humaine : les mégots de cigarettes jetés dans la nature ou les feux de camp, les barbecues mal éteints ou mal maîtrisés. Ces petits détails provoquent de grandes catastrophes, surtout en période de sécheresse intense comme c’est actuellement le cas. Enfin, 40% des feux sont provoqués intentionnellement par des pyromanes (???). C’est énorme. Ce taux devrait se situer quelque part entre 0 et 0.

Si nous avons longtemps vu les feux de forêt loin de nous, la France s’est vue aussi victime de ces phénomènes ces dernières années. Et c’est à chaque fois pire que la fois précédente. Les incendies du Var de l’année dernière nous semblaient déjà monstrueux. Rasant plus de 3 500 hectares de forêt, déplaçant des centaines d’habitants, nous pensions cette situation exceptionnelle. 

Spoiler : elle ne l’est pas. Et elle deviendra même la norme si nous n’agissons pas de concert afin d’inverser la tendance du dérèglement climatique. Car oui, ce qui provoque et amplifie tous ces phénomènes naturels est bel est bien le réchauffement climatique anthropique. Les activités humaines sont la cause de l’aggravation des risques naturels

Ce réchauffement, on le ressent tous mieux en été. On le voit beaucoup plus car il se traduit effectivement par un réchauffement de l’air ambiant et de la surface du sol. Ces chaleurs extrêmes sont causées par les émissions de particules polluantes et par leur stagnation dans l’atmosphère terrestre. 

Près de 40.000 personnes, locaux et vacanciers, ont dû être évacués de la zone en raison du danger. À ce jour, ce sont plus de 15 000 hectares de forêt qui ont brûlé. C’est autant que la superficie de Paris.

 

En été, la chaleur peut créer une sécheresse, comme c’est le cas actuellement en France. Les sols ne peuvent plus se nourrir, les nappes phréatiques se vident, et le stress hydrique grandit. 

La sécheresse résulte d’une mauvaise gestion de nos ressources en eau. Si on creuse un peu, on se rend compte que cette mauvaise gestion est due à notre incapacité à nous adapter au dérèglement climatique

Pourtant, ces évènements ont été prévus par de nombreux scientifiques, et des axes de solution ont été soulevés

Les travaux des Groupes du GIEC (Groupe International d’Experts sur le Climat) ont dicté différents scénarios, avec différentes trajectoires de réchauffement, plus ou moins aggravées. Les chercheurs, les scientifiques, les climatologues nous l’ont dit. Les aléas climatiques vont s’amplifier, ils vont devenir de plus en plus récurrents, de plus en plus puissants, de plus en plus dangereux pour la planète et ses habitants

Quelles conséquences ces feux ont sur la planète ? 


Première conséquence pour les hommes, la destruction de nombreuses infrastructures et installations humaines. À Lytton, au Canada, ce ne sont pas moins de 6 maisons qui ont été détruites par le feu. Les câbles des réseaux internet et mobile sont détruits, de nombreuses communications sont coupées. De nombreux services ne sont plus fonctionnels. Il faut donc payer pour réparer ces dommages. 

Ces derniers jours, en Gironde, de grandes zones touristiques se sont vues évacuées. Rendu célèbre dans la trilogie “Camping”, le mythique camping des Flots Bleus a succombé dans les flammes. Cela peut paraître anecdotique, mais la récurrence grandissante de ces évènements viendra détruire de nombreuses installations et rendre invivables certains territoires

 

Certains scientifiques voyaient les feux de forêt comme une aubaine, permettant de régénérer l’écosystème (élimination des parasites et plantes malades, augmentation de la diversité dans la faune et la flore), mais aujourd’hui l’accélération de ces cycles est inquiétante. Les cycles naturels des forêts sont perturbés, beaucoup d’espèces indigènes disparaissent, alors que les plantes envahissantes se développent. La lutte contre les incendies représente aussi une source d’impact fort pour la biodiversité. Les “retardateurs de flammes” contiennent de nombreuses substances chimiques. Celles-ci s’accumulent sur les sols pendant des dizaines d’années, altérant leur fertilité, affectant la biodiversité et la composition de la végétation

Les feux de forêt représentent un désastre dans la lutte contre le dérèglement climatique. Par la photosynthèse, les arbres et plantes capturent du dioxyde de carbone (CO2) pour relâcher de l’oxygène. Durant leur croissance et leur cycle de vie, les arbres vont capturer entre 400 et 1000kgCO2 par an en fonction de l’essence. Lorsqu’ils brûlent, les arbres relâchent l’entièreté du CO2 qu’ils ont capturé. Ces 15 000 hectares d’arbres ayant plusieurs dizaines d’années partis en fumée représente des centaines et des centaines de tonnes de CO2 relâchées dans l’atmosphère. 

On sait déjà l’importance de planter des arbres afin de lutter contre le dérèglement climatique, on se rend compte du danger que représentent ces feux de forêts.

 

Mais alors, comment lutter contre ces feux de forêts ? Voilà 3 pistes pour endiguer les feux de forêts issus de maladresses : 

 Vous êtes fumeur ? Le bon réflexe, c’est de jeter vos mégots dans un cendrier. Si vous fumez dans votre voiture, soyez vigilant, les cendres incandescentes peuvent partir depuis une fenêtre ouverte, donc on cendre dans un cendrier de poche et on jette le mégot dedans. Mais ça, c’est toute l’année qu’il faut le faire, pas seulement l’été pour éviter les feux de forêt. 

Vous organisez un barbecue ? privilégiez une terrasse chez soi plutôt que la pleine nature, loin de l’herbe et des broussailles qui peuvent s’enflammer.

Vous bricolez en plein air ? Le bon réflexe c’est de travailler loin de la végétation et d’avoir un extincteur à portée de main. Pensez également à entretenir et débroussailler votre jardin tout au long de l’année.


En cas de départ d’incendie, appelez directement le 18 ou le 112 (le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes) et restez abrité autant que possible dans une habitation. 

Merci aux sapeurs pompiers et à toutes les personnes mobilisées pour lutter contre ces feux dévastateurs. En espérant vous voir triompher vite.

SUIVEZ-NOUS !

Pour une actualité engagée et des conseils pour préserver l’environnement

Fait avec passion à Bordeaux

© 2021 All rights reserved​ - CGV - Mentions légales

l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Rejoignez notre communauté et bénéficiez de -10% sur votre première commande !

Soyez informé(e) de nos offres et de nos actualités en vous inscrivant à notre newsletter.

Promis, vous ne recevrez pas plus de deux emails par mois… 😉

Je certifie

avoir + de 18 ans ?